La cuisine de Pologne

La cuisine du cœur

C’est avec une grande bienveillance que les Polonais d’aujourd’hui, fidèles à la coutume ancestrale disant selon le proverbe « Un hôte à la maison, Dieu à la maison », ouvrent leur porte aux étrangers et les invitent à leur table copieusement garnie pour la circonstance.
Et il serait vraiment difficile au fin gourmet de passer avec indifférence à côté de tout ce qu’ils ont à leur offrir. Au cours des siècles, les terres polonaises subissaient les influences - culinaires également - non seulement italiennes et françaises, ce qui est évident, mais aussi plus exotiques, telles que tartares, arméniennes, lituaniennes, cosaques, hongroises, juives.

Ainsi donc, vous trouverez dans la cuisine nationale des Polonais l’élégance recherchée, qui leur est venue des bords de la Seine avec Henri de Valois, le premier monarque électif de Pologne, le bruissement confus des denses forêts lituaniennes, la saveur sucrée des aliments préparés autrefois à la lueur des chandelles sabbatiques maintenant éteintes depuis longtemps, aussi bien que le steak tartare saignant, viande que les redoutables guerriers mongols plaidaient jadis sous la selle de leur monture et qui se déchiquetait pendant la chevauchée.
La grande diversité des cuisines régionales est une richesse qu’il est difficile de surestimer. Le nord de la Pologne, parsemé de multiples lacs, s’est spécialisé dans les plats de poisson ; la Mazovie sablonneuse est réputée pour sa soupe aigre zurek ; des territoires orientaux nous sont parvenus les piroguis (pierogi) ; la Grande Pologne est connue pour ses plats de canard ; la région de Suwalki propose une multitudes de mets à base de pommes de terre ; le Podhale se prévaut de sa soupe aigre kwasnica et de son fromage de brebis fumé (oscypek). Toutes les cuisines régionales puisent et ont toujours puisé dans les ressources des plus magnifiques forêts, champs, prairies, cours d’eau et lacs de notre pays.

- Il n’y a pas de cuisine polonaise sans gruaux, poissons, écrevisses, gibier et produits des bois, vous dira plus d’un bon cuisinier.
Pour pouvoir pleinement apprécier la saveur des délices gastronomiques de notre pays, il faut savoir que la majeure partie des mets sont encore naturellement préparés en utilisant des produits biologiques, avec l’attention soutenue que l’on accorde habituellement aux plats maison. Il n’y a donc rien d’étonnant à ce que parmi les maîtres cuisiniers subsistent, depuis de nombreuses générations, des connaissances qui sont déjà oubliées autre part, telles que, par exemple, la cuisson des galettes de chouxnavets, la préparation du beurre d’écrevisses, la mise en marinade des baies d’aubépines destinées à la décoration des plats de gibier.

Beaucoup d’éléments constituants de la traditionnelle cuisine polonaise sont exotiques pour bon nombre d’étrangers : la choucroute et les concombres confits au sel, les gruaux, les champignons marinés et secs, le lait caillé, le zur (genre de kvas) ne sont que quelquesuns à peine des ingrédients caractéristiques de la cuisine polonaise.

La cuisine polonaise est une vraie « cuisine du cœur ».

Menu: