Gdansk, ville de la liberté

C’est une ville aussi vieille que la Pologne. Située sur la côte, à l’embouchure de la Vistule dans la mer Baltique, elle a été la « porte » maritime de la Pologne et un trésor de la culture bourgeoise, un port hanséatique et une ville libre. Au XXe siècle, c’est à Gdansk que se déroula la première bataille de la Seconde Guerre mondiale, et les défenseurs héroïques du promontoire de Westerplatte ont leur place dans l’histoire... aux côtés de ceux des Thermopyles.

Cité riche et belle, Gdansk fut souvent l’objet de convoitise et dut maintes fois lutter pour son indépen-dance. Rien d’étonnant à ce que « Solidarité », mouvement pour la défense de la liberté, ait vu le jour justement dans cette ville.

Pendant des siècles, des navires de commerce du monde entier venaient s’amarrer le long du quai (Nabrzeze Gdanskie). Maintenant, ce sont les touristes qui partent d’ici pour des croisières en mer.

Le quartier historique, appelé Ville principale, est traversé par la rue Dîuga avec la porte d’Or et la place oblongue Dlugi Targ qui aboutit à la porte Verte. On y remarque une concentration exceptionnelle de monuments remarquables, de galeries d’art et d’ateliers de joailliers. C’est là que se trouvent l’hôtel de ville gothique et la cour d’Artus, édifices dans lesquels le patriciat de Gdansk recevait les têtes couronnées. À côté, on aperçoit la maison Dorée, symbole de l’opulence de la bourgeoisie d’antan de Gdansk, et en face la fontaine de Neptune, lieu de rencontre préféré des amoureux et des touristes. C’est là, ainsi que dans les ruelles avoisinantes, que se déroulent en été des festivals artistiques et la fameuse « Foire de la Saint-Dominique », qui attirent du monde de beaucoup de pays.

La petite rue Mariacka, avec ses étroites maisons et ses vastes terrasses abritant des caves à voûte basse aménagées en galeries de bijoux d’ambre, est un vrai chef-d’œuvre de fantaisie architecturale.

La cathédrale d’Oliwa, quartier de Gdansk, abrite un orgue au timbre prodigieux et à l’ornementation baroque, avec des figures sculptées mobiles.

Gdansk forme une conurbation avec Sopot et Gdynia. Sopot est une station balnéaire de renom-mée internationale et un grand centre culturel. La ville se prête au repos et aux activités distractives dans le meilleur des styles, mais aussi aux promenades... sur l’eau, c’est-à-dire sur la jetée qui s’enfonce dans la mer sur un demi-kilomètre.

À Gdynia se tient le plus grand festival cinématographique polonais. De célèbres navires-musées, à savoir le contre-torpilleur « Blyskawica » et le voilier « Dar Pomorza », y sont à quai pour de bon.

Menu: